Le Livre du Mois

L’arrêt du Mois

Droit pénal des affaires
Crim. 23 mars 2016

Le Mot du Président

Chers Amis pénalistes, chers collègues

L’AFDP avait décidé lors du XXIIe congrès national de Grenoble en octobre 2015 – dont la publication des actes est déjà assurée aux éditions Dalloz – une refonte intégrale de son site internet. Le voici ! Bien au-delà de la vie et des activités de l’association, vous y trouverez de nombreuses informations concernant le droit pénal et son actualité. N’hésitez pas à nous communiquer, au moyen du menu « contact », toutes informations utiles à la communauté pénaliste (colloques, conférences, soutenances de thèses pénalistes, publication d’ouvrages, activités des centres de recherche en droit pénal…).

Ce nouveau site doit témoigner aussi de la volonté de l’association de poursuivre son attractivité auprès des jeunes pénalistes (jeunes chercheurs, doctorants et étudiants). Le second semestre de cette année sera justement riche en événements.

D’abord les 3ème doctoriales de sciences criminelles auront lieu à la faculté de droit de Lille, organisées les 7 et 8 novembre 2016 par les professeurs Audrey Darsonville et Jean-Baptiste Perrier, portant sur « Le droit pénal et les nouvelles frontières de la liberté d’expression ». L’objectif est de permettre aux doctorants et jeunes docteurs, avec l’aide d’enseignants spécialistes de la matière pénale, de travailler ensemble tout au long de la journée, afin d’aboutir à la réalisation d’une contribution par les auteurs sélectionnés, contribution qui fera l’objet d’une publication.

Ce sera ensuite à la Faculté de droit d’Aix-en-Provence de recevoir le 25 novembre 2016 le premier colloque « jeunes pénalistes » de l’AFDP, consacré à « La prescription », à l’initiative du professeur Jean-Baptiste Perrier. A l’occasion de ce colloque, le prix de thèse Emile Garçon pour l’année 2016 destiné à récompenser la meilleure thèse en droit pénal et sciences criminelles sera remise, en partenariat avec les éditions Dalloz et LexisNexis.

Vous savez aussi que l’AFDP ne peut fonctionner, et être à l’origine d’actions telles que celles-ci, que si elle est forte du nombre de ses adhérents et dispose de moyens suffisants. Aussi est-il indispensable de ne pas oublier de vous acquitter de votre cotisation à l’AFDP.

Jean-Paul CÉRÉ
Président de l’Association Française de droit Pénal

Conseil d’administration AFDP

Réseaux Sociaux AFDP